Archéodéfi #4 – la solution : des clous !

Des réponses très intéressantes, parmi vous certains ont flairé le piège… Mais vous avez tous montré un sens de l’observation avec des propositions intéressantes en tenant compte de la forme de l’objet.

Petit florilège de propositions :

  • Bouchon d’une bouteille
  • Statuette pour la prière
  • Un ex-voto
  • Un décapsuleur
  • Une monnaie
  • Une poignée
  • Un manche de dague
  • Une jauge de remplissage
  • Un capteur pour garder la chaleur

L’idée d’un pilon est revenue à plusieurs reprises : la forme de la tête pouvait effectivement donner cette idée.

Un autre clou de fondation, un peu moins piégeux !

En réalité il s’agît d’un clou de fondation en bronze. Cet objet était enfoui sous les fondations des temples ou des grands bâtiments comme les palais. Enfoncé comme un clou dans le sol, il avait un rôle protecteur pour les fondations de l’édifice en les protégeant contre les démons. Il assurait en même temps la « stabilité » du temple en reliant ses bases, intermédiaire avec le monde inférieur, aux constructions qui s’élevaient au-dessus du sol. Ces derniers pouvaient aussi être planté dans le mur, et orner à sa surface en formant avec d’autres des mosaïques décoratives.

Cet objet de 26 cm de haut est conservé au musée du Louvre (Inv.AO25580), Il représente un personnage portant un panier de briques de construction, dont la jupe est recouverte d’inscriptions cunéiformes* au nom du roi d’origine élamite de Larsa : Kutrur-Mapuk, vers 2000 av. notre ère.

Notre objet mystère est conservé au Louvre, il représente un personnage portant un panier de briques de construction, c’est un objet vieux de 4000 ans. Le texte que vous apercevez dessus est en écriture cunéiforme : la plus ancienne écriture connue !

Aucune des réponses proposée n’était ridicule ou incohérente : et c’est la petite morale de ce jeu : la forme d’un objet ne suffit pas à déterminer sa fonction et on se fait souvent piéger en archéologie par des objets similaires qui ont des utilisations tout à fait différentes. Les archéologues doivent donc se forcer à la prudence et ne pas conclure trop vite : il faut étudier les traces et les résidus présents sur l’objet, les indices disponibles sur l’objets (écritures par exemple), prendre en compte le contexte de découverte de l’objet… Petit jeu à faire avec les enfants : regardez autour de vous dans la maison et vous trouverez facilement des objets qui ont des formes similaires mais des utilisations tout à fait différentes : les archéologues du futur sauront-ils les interpréter ?


L’archéodéfi #5 est ici.



Et n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire…

La liste complète des archéodéfis :

#1 : Premier jour…
#2 : Dans 10 000 ans
#3 : Vieux meubles
#4 : Objet mystère…
#5, animaux préhistoriques
#6 : un tour en Egypte
#7 : Qui suis-je ?
#8 : nous les singes…
#9 : des extraterrestres ?
#10 : mais qu’est-ce que c’est que ça ?
#11 : Que fait-il ?
#12 : C’est beau, mais c’est quoi ?
#13 : Une fresque mystère
# 14 – Lucy, mémé ou cousine ?
# 15 – Drôle d’objet
#16 : Qui suis-je ?
#17 : Musique !

Pour rester informé des nouveaux articles sur notre site, abonnez-vous et recevez un mail pour chaque nouvel article publié .

Rejoignez 873 autres abonnés

One Reply to “Archéodéfi #4 – la solution : des clous !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s