Archéodéfis # 15 – Drôle d’objet

… à quoi pouvait servir cet objet?

Photo : C. Cheval

La solution est ici

La liste complète des archéodéfis :

#1 : Premier jour…
#2 : Dans 10 000 ans
#3 : Vieux meubles
#4 : Objet mystère…
#5, animaux préhistoriques
#6 : un tour en Egypte
#7 : Qui suis-je ?
#8 : nous les singes…
#9 : des extraterrestres ?
#10 : mais qu’est-ce que c’est que ça ?
#11 : Que fait-il ?
#12 : C’est beau, mais c’est quoi ?
#13 : Une fresque mystère
# 14 – Lucy, mémé ou cousine ?
# 15 – Drôle d’objet
#16 : Qui suis-je ?
#17 : Musique !

Pour rester informé des nouveaux articles sur notre site, abonnez-vous et recevez un mail pour chaque nouvel article publié .

Rejoignez 873 autres abonnés

8 Replies to “Archéodéfis # 15 – Drôle d’objet”

  1. héhé..pour cet individu, on est avec certitude sur du tissage (étude en attente de publication), après comme le dit la réponse, il y a au moins une 3ème interprétation

    J'aime

  2. De toute évidence pour moi c est le lestage de filet maillant l ancêtre des bagues de plomb. La forme des deux côtés sert à la ligature sur le cordage bas du filet. Il y a quelques années j ai assisté à une soirée patrimoine sur un oppidum du néolithique de Ponteau. L archéologue qui présentait la conférence, nous a présenté certains objets dont un qui pensait être un poinçon (fait avec un fémur de boeuf). Après avoir vu l objet, étant fils de pêcheur j ai reconnu la fameuse sardine (aiguille de couture pour filet). Par la suite il présenta deux croquis différents d’ habitations en hypothèse et là encore un des croquis était identique aux cabanes de pêcheur du début du XX siècle. Pour finir je lui ai demandé, si sur le site ils avaient trouvé des coquilles buoux (bulot). Il me répondit  » énormément « . Dans les temps anciens on utilisait ce mollusque pour la confection de la pourpre de Tyr (la teinture des rougetieres).
    Je suis un habitant de Martigues

    J'aime

    1. Bonjour
      et bien si vous ne l’avez pas déjà fais, je vous invite à lire la réponse, où vous pourrez comprendre que vous êtes un petit peu dans le vrai…cependant cet objet vient précisément d’un site voisin, et serait bien un lest destiné au tissage (il se trouve que ce type d’objet fait partie de mon sujet de thèse). Il est vrai que comme beaucoup d’objets, il est victime d’interprétation erroné, faute d’étude…D’ailleurs, c’est aussi le cas des « poinçons » justement (dont j’étudie la fonction, grâce à la tracéologie). Si le sujet vous intéresse, je me ferais un plaisir de vous l’argumenter.
      Bien cordialement

      J'aime

      1. Bonjour Madame

        Oui en effet ça m’intéresse fortement et oui je souhaite suivre vos commentaires.
        Il est vrai que pour découvrir l’usage d’un objet, il faut plus qu’une seule vision pour l’analyser. Le site de découverte est très important dans l’analyse(Lieu, artisanat, coutume, etc…). L’étude de la totalité du site est nécessaire pour apporter des réponses. Mais il ne faut pas oublier, les traditions locales, qui souvent sont complémentaires à cette analyse. C’est ce que j’ai voulu mettre en évidence sur mon message précédent.
        Je suis la plupart des travaux de Jean Chausserie-Laprée et de ses équipes et nous avons pu échanger sur les sujets étudiés. Une vision différente peut être dans certains cas bénéfique à l’identification d’un objet, de l’artisanat, de coutume etc….
        Je vous souhaite bonne réception

        Cascio André

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s