Chacureuille, voyageuse du Temps 3 – Rencontre avec un dinosaure

Coincée par le Grand Confinement, Chacureuille s’est bricolé un appareil pour visiter avec vous des moments de l’histoire de la Terre. Un récit dont vous suivez avec nous la création au travers des esquisses de Carole Cheval. À suivre en attendant de le retrouver plus tard dans sa version finale…

Episode 3 – Rencontre avec un dinosaure

Chacureuille a franchement dépassé la Préhistoire, elle a filé en plein Jurassique ! Elle ne croisera pas le moindre être humain à cette époque… Elle se retrouve en revanche nez à nez avec un dinosaure, pas bien gros d’ailleurs.  » On dirait un gros poulet  » pense notre héroïne. « En tout cas, je ne vais pas traîner par ici, il a beau ressembler à un oiseau, il a de sacrés dents et j’ai bien peur qu’il me prenne pour un casse croûte ». En remontant dans sa machine elle se souvient : elle avait déjà entendu parler de ce petit dinosaure « varois » très célèbre : le Compsognathus !

La petite question pour nos lecteurs

A son retour dans le présent, notre Chacureuille aimerait bien retrouver les descendants des dinosaures pour leurs parler de leurs ancêtres, mais qui sont les descendants des dinosaures aujourd’hui ?

Pour retrouver le Compsognathus…

Le fossile est conservé au Muséum National d’Histoire Naturel, mais après le confinement vous pourrez venir admirer un moulage de ce fossile soit au Musée des Fossiles et Minéraux de Bargemon dans le Var, soit au Muséum départemental d’Histoire Naturelle du Var à Toulon.

Pour les plus curieux

Un délicat dinosaure provençal…

Le Compsognathus est un petit dinosaure, à peine plus gros qu’un poulet. Il parcourait la Terre il y a 150 millions d’années. A cette époque, l’Europe était un archipel et connaissait un climat tropical… Le Var avec une partie de ses terres émergées (notamment l’Estérel) était largement bordé par une mer nommée Téthys.

Le Chacureuil est plutôt bien tombé avec ce petit dinosaure, à la même époque il aurait pu croiser un de ces redoutables Allosaures… Ou bien, de plus paisibles herbivores tels que les Stégosaures.

On le connaît grâce à deux fossiles. Le premier avait été découvert en Allemagne au 19ème siècle. Le second a été découvert en 1972 dans le Var, à Comps-sur-Artuby.

Le hasard fait bien les choses, mais son nom n’a rien à voir avec la commune de Comps-sur-Artuby. Il signifie en réalité « mâchoire délicate » : un petit nom bien poétique pour un probable carnivore… On a d’ailleurs découvert des os de lézard à l’emplacement de l’estomac de l’un des fossiles, restes d’un vieux repas il y a 150 millions d’années.

Pour les plus passionnés des dinosaures, sachez qu’il fait partie de l’ordre des saurischiens (une des deux grandes familles de dinosaures), du sous-ordre des théropodes (des bipèdes, pour la plupart carnivores) et de la famille des compsognathidés. Les habitants de Comps, eux, ne sont pas des compsognathidés, mais des compsois, ce qui est plus simple à dire…

Un beau plumage ?

Sur cette illustration, le Compsognathus est représenté avec des plumes primitives, sur le crâne et le corps : une sorte de “duvet”. Cette restitution élaborée avec les conseils de Stephen Giner (SDA Fréjus) montre bien l’évolution récente de nos connaissances sur les dinosaures. Le choix fait ici par notre illustratrice correspond à l’hypothèse la plus probable aujourd’hui, mais le débat reste ouvert : plumes ou pas plumes ?

Plusieurs fossiles de dinosaures proches du Compsognathus ont été découverts associés à des traces de plumes : c’est le cas de Sinosauropteryx et Sinocalliopteryx. Ce qui maintien le doute pour certains chercheurs c’est que l’on a pas pu observer de plumes sur les deux fossiles de Compsognathus : pas de preuve définitive donc.

Notre Compsognathus possédait aussi un crâne léger avec de très grandes orbites (donc de grands yeux, peut-être bien adaptés à une vision nocturne), des dents crénelées et incurvées vers l’arrière, des os fins et légers et une queue longue et fine. Avec ses longues pattes postérieures il devait être un bon coureur et atteindre des vitesses de plus de 60 km/h. Ses pattes antérieures (les « bras ») étaient long et ne possédaient que 3 doigts dont l’un était atrophié.

Dinosaures et oiseaux…

Pendant longtemps le Compsognathus était le seul petit théropode connu. Il était le principal candidat, avec l’Archaeopteryx, à un rapprochement entre dinosaures et oiseaux. Aujourd’hui la liste des dinosaures proches des oiseaux s’est étoffé avec Deinonychus, Oviraptor, Segnosaurus…

On sait bien aujourd’hui que les oiseaux sont les descendants actuels de la famille des Théropodes dont fait partie notre Compsognathus. C’est aussi la famille du célèbre Tyrannosaurus Rex qui n’apparaîtra que bien plus tard, au cours du Crétacé.

Chacureuille, voyageuse du Temps : tous les épisodes

Episode 0 – Puisqu’on est confinés, partons voyager dans le temps !
Episode 1 – Le départ de l’Anthropocène !
Episode 2 – Dans la machine
Episode 3 – Rencontre avec un dinosaure
Episode 4 – Une baignade avec les ammonites il y a 70 millions d’années
Episode 5 – Pierre qui roule n’amasse pas mousse !
Episode 6 – Des Gauloins à Bagnols-en-Forêt

Pour rester informé des nouveaux articles sur notre site, abonnez-vous et recevez un mail pour chaque nouvel article publié .

Rejoignez 873 autres abonnés

Chacureuille, voyageuse du Temps est une création originale de Carole Cheval (artcheograph.fr / chevalcarole@gmail.com). Illustrations et textes sont la propriété de l’auteur et ne peuvent pas être utilisées sans son autorisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s